Le Coup de Prague – Histoire Politique – 3

490 1

L’Union soviétique libère les pays de l’Est. Il y a des élections, ensuite des
gouvernements de coalition se forment = Front national. Toutes les tendances politiques sauf la droite y sont représentées. Les Partis communistes obtiennent un succès électoral (environ 30 % des voix) : ils deviennent une partie puissante dans les Fronts nationaux. Ils occupent quelques ministères clefs comme le Ministère de l’Intérieur (qui contrôle la police), la Défense, la Justice…etc.

Dans un second temps, les Communistes vont accuser les membres d’autres partis politiques d’avoir collaboré avec les Fascistes. Ceux qui sont accusés, vont être obligés de se retirer de la vie politique. =) C’est la stratégie de salami décrite par Matyas Rakosi : éliminer progressivement les  dversaires des Communistes en les accusant d’avoir collaboré avec les Fascistes. eliminer = leur ouvrir un procès, les mettre en prison.  Les Communistes  ont prendre le pouvoir. La présence de soldats soviétiques dans les pays de l’Est contribuent aussi à ce processus. Ils font pression sur les non- communistes.

Le Coup de Prague (le 25 février 1948)

La Tchécolovaquie est un pays où il y a une stabilité économique. Ce pays a aussi une certaine expérience de la démocratie, contrairement aux autres pays de l’Est. La Tchécoslovaquie est plus proche de l’Occident. Mais,
géographiquement, elle fait partie des pays de l’Est. =) Après la Seconde Guerre mondiale, ce pays va se retrouver dans la zone d’influence de l’Union soviétique.

Benes : le président libéral de la Tchécoslovaquie. Il exerçait cette fonction à l’époque des Accords de Munich aussi.

Depuis avril 1945, une coalition de quatre partis gouvernait en Tchécoslovaquie. Le gouvernement est dirigé par le communiste Gottwald. (Les communistes avaient obtenu 38 % des voix lors des élections libres de mai 1946)

La Tchécoslovaquie a vécu deux problèmes avec l’Union soviétique au lendemain de la guerre. Premièrement, elle avait accepté l’aide financière provenant du Plan Marshall. Elle a dû y renoncer à cause des pressions soviétiques. Deuxièmement, la Tchécoslovaquie avait signé une alliance avec la France contre l’Allemagne. Cela, non plus, n’a pas plu à l’Union soviétique.

Important : En 1948, on pense que les communistes ne pourront pas gagner les nouvelles élections prévues pour mai 1948. 1) Il y a une pénurie alimentaire dans le pays. Le peuple est mécontent. 2) Les communistes ont fait une répression sévère en Slovaquie contre les collaborateurs des nazis. -c’est pourquoi: faire peur à la population.

La crise qui conduit au Coup de Prague commence le 20 février 1948 : 12 ministres libéraux démissionnent du gouvernement pour protester contre l’épuration menée par Gottwald. Gottwald avait muté un certain nombre de fonctionnaires non-communistes.

Et…

Sur cela, Gottwald demande à Benes de lui donner la mission de former un nouveau gouvernement. Gottwald veut former un gouvernement qui sera composé seulement de communistes. En même temps, il y a les manifestations des ouvriers armés qui soutiennent Gottwald. Le pays semble se trouver à la veille d’une insurrection révolutionnaire. (Cet événement ressemble à la Marche sur Rome de Mussolini.) Dans ce contexte, Benes donne la mission de former le gouvernement à Gottwald.
=) les communistes arrivent au pouvoir seuls.

Le schisme yougoslave (schisme = division)

Staline n’est pas content de Tito qui suit des politiques indépendantes en Yougoslavie. (Par exemple : Tito est en faveur d’une union balkanique.)

À noter : Tito a libéré son pays de l’Allemagne nazie sans l’aide de
l’Union soviétique. Il a une grande légitimité aux yeux de son peuple. Et il ne dépend pas de Staline. 

La crise se déroule en deux étapes :

Le 19 mars 1948 : Moscou rappelle de la Yougoslavie les experts soviétiques.

Le 28 juin 1948 : Le Kominform condamne publiquement Tito pour son
éloignement du communisme et transfère son siège de Belgrad à Bucarest.

Staline n’arrive pas à enlever Tito du pouvoir. Mais il va mener une purge politique des titistes = partisans de Tito dans les pays de l’Est.

Cliquez Ici : La Guerre Froide – Histoire Politique – 2
Cliquez Ici: History Conférences de la Seconde Guerre mondiale – Histoire Politique – 1

1 comment

Leave a Reply